Unified Communication ? Encore mieux : OPEN Communications

Mardi 14 mai avait lieu le amplifyTEAMS de Siemens enterprise au Lausanne Palace.

amplify

Une occasion à ne pas perdre pour écouter le fabricant Allemand qui a de nouveau remporté un prix lors de « Enterprise Connect 2013 à Orlando ». Vous pouvez consulter les résultats du  “RFP: UC Without Buying a New PBX”. Particulièrement intéressante est la capacité de Siemens à réaliser des solutions UC sans remplacer le central existant !

Siemens avait invité non seulement les clients « Grandes Entreprises » de la place Romande mais aussi les partenaires d’intégrations, Swisscom Suisse en tête.

La demi-journée de conférences menée par Frédéric Frehner (Area Manager Siemens Enterprise Suisse) nous a emmené vers la (re)découverte de ce que unified Communication veut dire pour nous amener ensuite à comprendre pourquoi Siemens parle facilement de « OPEN Communications ».

Stefan Nueesch (Vice President Global Accounts EMEA and APAC) a pu me conforter dans mon impression et conviction intime que les technologies  modernes ont envahi nos vies privées (ça n’est une découverte pour personne) mais aussi professionnelles (ça c’est moins limpide) et a aussi mis en lumière le fait que la gestion de toutes ces technologies n’a pas forcément simplifié notre vie de tous les jours. Ce qui nous apporte au challenge actuel de déployer et gérer de manière optimale (pertinente) ces technologies afin qu’elles soient des facilitateurs et non pas des freins à la productivité.

 

Arthus Technologies par l’intermédiaire de Frank Devillaire nous a ensuite exposé leur apport dans la phase de conseil et accompagnement dans les projets UCC des entreprises Suisses. Encore une fois il ressort que l’utilisation privée des « smart-devices » s’impose de plus en plus comme une demande (et une contrainte parfois) au sein des entreprises.

Cet état de fait, place en situation de réactivité les départements IT qui doivent faire l’équilibre entre la sécurité, l’uniformisation des services et la volonté marquée des utilisateurs qui prônent à grande voix le BYoD. Arthus a aussi pu constater que la qualité et le niveau technologique des moyens de communications des entreprises sont des critères importants de choix pour les nouveaux talents. Ces jeunes diplômes choisissent ainsi plutôt une société qui embrasse les nouvelles approches de UCC et BYoD au détriment des sociétés plus conservatrices qui fournissent des moyens IT (laptop, téléphone) plus rigides.

Un facteur accélérateur de l’adoption de ces technologies est la pénurie croissante de compétences « téléphonie traditionnelle » ce qui pousse les départements IT à reprendre sous leur gestion la téléphonie et à la faire évoluer vers UCC.

Les facteurs clé de réussite dans ces projets UCC identifiés par Arthus sont :

  1. L’amélioration de la collaboration au sein des équipes
  2. L’apport de mobilité dans le travail (home office, remote worker)
  3. La flexibilité de déploiement et d’utilisation (BYoD, fonctionnalités « on demand »)
  4. Au final et avec une importance (vis-à-vis des bénéfices réels) relative la réduction des coûts

 

De retour sur scène Siemens aborde le thême « open Communication » .. mais qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ? Unified Communication, je veux bien, Collaboration ça je connais .. mais open communication ?? Siemens a l’ambition d’offrir une approche novatrice de la collaboration, construite sur des standard ouvert (tiens ! voilà pourquoi « open ») autant pour la communication vocale et vidéo (SIP) que pour la partie IM et gestion de la présence (XMPP).

Cela mérite que on fasse une petite pause ici!!!

….

un fabricant de matériel ICT qui base sa stratégie de communication unifiée sur des standard ouverts ??

Moi j’adore ! Faudra encore vérifier sur le long terme le „payoff“ de cette stratégie mais Siemens aura en tout cas le mérite de vouloir sortir de l’image cadenassée du fabricant n’utilisant que des protocoles propriétaires !

Cette ouverture permets aux intégrateurs de intéragir avec l’ensemble des apllications et besoins connus :UC-cloud

–       Il y aura bien sûr les intégration plug & play sur des interface propriétaires mais standardisées (Exchange, Outlook, Lotus notes, SAP, Siebel, Dynamics ..)

–       Et il y aura surtout une foule de possibilité d’intégration à des applications totalement différentes comme Facebook, Twitter ou google-docs !

 

 

La conclusion est sans appel : les innovations ne se feront désormais plus essentiellement sur le cœur « téléphonie » mais bien au niveau du corollaire des applications de communication unifiée, pardon « open Communications ». Pourquoi est-ce si important ?

En fait les bénéfices sont immédiats, les entreprises désirant s’orienter vers le monde de la communication et collaboration unifiée (UCC) ne sont plus obligées de mettre au rebut toute leur infrastructure !!

De ce postulat est né le concours organisé par « enterprise connect » intitulé  “RFP: UC Without Buying a New PBX”.

L’ouverture sur le standard SIP permets aussi d’utiliser des produits du marché :

–       SIP endpoints

–       SBC standardisés (pour sécuriser les accèes SIP des „travailleurs itinérants“ ou des „home workers“)

–       Vidéo MCU du marché

 

Des  économies gigantesques sont à la clé de cette démarche, il est en effet possible d’appliquer cette couche logicielle en transversal sur l’infrastructure actuelle (protection des investissements, par exemple en réutilisant les appareils téléphoniques existats, l’infrastructure DECT existante et même le central existant).

 

Tout ceci serait bien futile sans la possibilité d’avoir l’ensemble de ces fonctionnalités sur les appareils qui nous sont les plus proches, tout le temps sous la main, des appareils qui nous sont intimement liés (pas de blagues vicieuses svp) .. l’echosystème des smartdevices (soit les appareils pommés soit les petits robots verts .. sans oublier très prochainement la renaissance de BB10 et l’arrivée inéluctable de windows phone 8 et windows 8). Est-ce que Siemens a la réponse à ce besoin ? La question me taraude l’esprit, juste le temps d’une petite pause de reflexion et le doute est levé ! OpenScape Mobile (OSMO pour les initiés) réponds exactement à ce besoin ! Nous retrouvons l’ensemble des fonctions essentielles sur notre cher smart-device

–       Gestion de ma disponibilité (occupé, joignable, en séance ..)

–       Gestion de l’appareil sur lequel je veux être joins (SIP sur WiFI, home office, GSM, .. any phone !)

–       La consultation de l’historique d’appels de mon numéro professionnel (consolidé au travers des appareils)

–       Déclencher des conférences téléphoniques planifiées (p.ex. une séance hebdomadaire de « vente » ou création de conférences ad-hoc)

–       .. et le plus fort : un réel client SIP over WiFi ! ce qui permets d’utiliser le WiFi de la maison (ou un autre hotspot/freespot) pour effectuer des appels « professionnels » lors de nos déplacements (réduction des coûts roaming à la clé). Bien sûr il y a déjà Skype, facetime .. mais aucune de ces solutions ne peut apporter l’intégration du numéro de téléphone professionnel !

osmo

 Pour ma part je me prends à rêver de ce genre d’installation sur mon bureau (et selon les dernières informations non-officielles-mais-de-source-digne-de-confiance il semblerait que mes rêves devraient bientôt devenir réalité!!) :

OSMO-meet-desktop

 

Au passage Siemens nous a rappelé qu’ils sont présents aussi sur les marché verticaux tels que :

–       le Trading et le dispatching (avec leur version finale de Trading Turret full IP sur des tablettes « all in one » et même avec le logiciel qui s’installe sur un PC/laptop).

Siemens Trading

–       et le médical avec la solution « infotainement » HiMED avec des terminaux patients multimédia (dossier patient, IP-TV,gaming, music, ..)

himed

La transition est faite pour laisser la place à Steve Jaquier et Frédéric Osel de la Banque Privée Pictet & Cie qui nous ont présenté d’une part, leur réseau de Hipath4000 au travers le monde mais aussi leur approche actuelle de la solution UCC. La banque souhaite apporter au travers de son réseau des fonctionnalités UCC à ses employés, au delà des aspects „technique“ et „sécurité“ l’aspect « user adoption » est fortement mis en avant. Pour cette raison un double Proof of Concept est en cours au sein de la Banque, le cœur de leur messagerie étant Lotus Notes deux alternatives se présentent :

–       adoption des fonctionnalités UC au travers de IBM Sametime Unified Telephony (ce n’est pas un hasard si la couche téléphonie de SUT est le cœur openscape Voice)

–       adoption d’openscape UC avec une intégration profonde à Lotus Notes (le grand challenge étant la gestion des présences téléphoniques et présences Lotus Notes).

Ces deux PoC sont gérés en interne par la Banque (qui tout en ayant une structure IT et Téléphonie séparées, a réussi à coordonner ces deux département pour atteindre un même but : un service ICT délivré aux employés selon leurs besoins et respectant les critères de sécurité imposés par le domaine banquaire). Swisscom Suisse est très présente dans cette phase de PoC et IBM soutiens (au travers de partenaires locaux) la partie Notes-Sametime.

 

Siemens Enterprise nous a ensuite montré en « demo live » l’utilisation d’OpenScape Mobile. Cet ingénieuse solution logicielle qui permets de garder en tout temps le contrôle d’un appel téléphonique (afin de le rediriger de son iPhone vers le téléphone de bureau et de le reprendre ensuite sur son iPad en WiFi sans interrompre la communication). Faut le voir pour le croire !

Du CTI pour piloter son smartphone ? Ou encore, piloter son téléphone de bureau au travers de son iPad ..

Les bénéfices sont multiples :

  • Réelle indépendance de la place de travail (il est possible d’utiliser un téléphone quelconque et le faire fonctionner comme son propre téléphone de bureau autant pour les appels reçus que pour les appels émis!)
  • Réduction à néant de la facture téléphonique mobile (tous les appels sont « entrants » sur le smartphone ou utilisent le WiFi) – c’est les opérateurs mobiles qui vont faire la grimace !
  • Comme mes amis anglophones le disent si bien « one number, any phone » !
  • Le BYoD pour le téléphone d’entreprise est une réalité !

 

Pour (re)voir une petite présentation de ce fameux « Call Swipe » vous trouverez cette vidéo

http://www.youtube.com/watch?v=6IGXZ36qATY

 

encore une vidéo qui montre les fonctionnalités UC sur une tablette

http://www.youtube.com/watch?v=ZxtB45PP-ko

 

L’avenir se cache aussi dans les réseaux sociaux, et openScape UC s’y intégre aussi !

En quelques clics il est possible d’intégrer à son propre compte facebook la « FB APP – openScape UC » qui permettra dès lors de contrôler l’ensemble des fonctionnalités UC de la solution Siemens openScape UC (présence, périphériques désignés, ponts de conférences, annuaire, ..) directement depuis son compte FB. Si ce n’est pas un bel exemple de « open architecture » ?!

 

 

Pour conclure, je vous laisse à ce « call me » button, si l’envie vous prenais de vouloir m’appeler (ou mieux: de vous faire appeler par mon client openScape UC)

Luca Bino – solution architect enterprise telephony

callme